Le rendez vous de Lakevio !

logo une histoire, une image

Une image :

Katie Ohagan (8)

Katie O'Hagan

- Commencez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Que peut-elle bien faire encore au-dehors, dans ce noir ?" Emprunt à Jean et sa divine Ondine.

Terminez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Elle farda ses joues et ses lèvres, avec minutie; puis, ayant gagné la rue, marcha au hasard." Emprunt à François et sa Thérèse D.

Entre les deux, casez ce que vous voulez !

Un texte :

Que peut-elle bien faire encore au-dehors, dans ce noir ? se demanda Germaine en poussant le rideau pour surveiller sa jeune voisine. Tous les soirs, c’est la même chose. « Je ne vois pas pourquoi elle retire ses chaussures ; si elle croit qu’on ne la voit pas faire… » Oui, tous les voisins la voyait, mais elle s’en moquait bien. Elle ne vivait plus que pour ces sorties nocturnes. Si elle retirait ses chaussures, c’était pour s’imprégner du sol en terre battue. Elle faisait cela quand elle était petite et ce contact lui manquait. Bien sûr, une fois la porte de l’immeuble passée, elle se chaussait pour affronter le bitume.

Elle savait qu’elle reviendrait déçue, une fois de plus. Mais c’était plus fort qu’elle : qui ne tente rien… Quelle faculté avaient les hommes à refaire leur vie si promptement après une rupture ? Déjà six mois qu’ils étaient séparés et elle était toujours seule. Lui non. Il se préparait à être papa. Il est vrai qu’il connaissait sa nouvelle compagne bien avant leur rupture comme elle l’avait appris par la suite. Elle s’interrogeait : pourquoi ne rencontrait-elle pas quelqu’un de bien avec qui s’engager ? Des aventures d’un soir ou rien du tout, c’était son quotidien depuis ces six mois. Elle commençait à douter : tous ses efforts pour briser sa solitude, à quoi bon ? Elle se regarda dans le miroir, le pinceau à poudre en main. Il fallait qu’elle tente encore. Encore un petit peu. "Elle farda ses joues et ses lèvres, avec minutie; puis, ayant gagné la rue, marcha au hasard." 

D'autres versions chez Lakévio : clic