Le rendez-vous de Lakévio !

logo une histoire, une image

 

une image :

jackklay

Dessin de Coby Whitmore

Détournement d'image

Un autre petit jeu : changez l'histoire. Non, elle n'a pas reconnu son mari ou son amant avec une autre. Saurez-vous donner un regard différent sur ce qui paraît évident ?

une histoire :

Quelle vulgarité ! S’afficher ainsi dans la rue, et à une heure de grande affluence, on aura tout vu ! Une jupe trop courte, une veste trop ajustée au corps. Et d’un bleu si voyant.  Quel mauvais goût !  Porter un si petit chapeau alors que la météo annonce la pluie depuis des jours, c’est une provocation. Qu’a-t-elle à rire alors qu’il pleut ? Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle à se faire tremper ! Cet éclat de rire, qui ne m’étonne pas à vrai dire, est trop sonore. On n’a pas idée de s’exposer ainsi dans la rue.

Et quel est donc cet homme qui se prête à ce spectacle navrant ! Il a de la classe, pas comme elle. Il vient d’un autre milieu, c’est évident. Elégance dans ses mouvements et dans les vêtements. Son beau manteau de cachemire, ses chaussures de cuir, la coupe de cheveux elle-même trahissent ses origines.

Cette gourgandine s’est bien débrouillé pour en arriver là. Dire que je l’ai un peu fréquentée des années dans mon enfance. Sa mère faisait des ménages chez nos voisins et elle avait la permission d’emmener sa fille. Celle-ci restait dans le jardin à regarder les papillons voler. J’avais pris l’habitude de venir lui parler à travers le grillage qui séparaient les propriétés, un été. Mais, elle n’avait aucune conversation, se contentant de rire à ce que je lui disais. Très vite, j’avais abandonné la visite quotidienne, lassée de ne pouvoir parler de mode ou musique avec elle. Elle me racontait des histoires fantasques de fées et d’étoiles et de je ne sais quoi ! Madame et monsieur nos voisins l’ont prise en affection et ils ont dépensé des fortunes pour la sortir de sa condition. Ils lui ont permis de suivre des études dans une institution privée. De temps en temps, maman dit qu’elle vient encore leur rendre visite, quittant son quartier populaire où elle vit toujours avec sa mère, maintenant à la retraite.

Oui, nos voisins lui ont beaucoup donné. On voit ce que cela a donné…