Les Rêves de Véro...

02 décembre 2016

Dame rétro

Qui dit étole et châle, dit système de fermeture !
C'est arrivé par hasard ; un petit free form crochet destiné à... rien !, mis de côté en attendant de lui trouver une destination.

Une autre envie, (elles se bousculent à un rythme effréné...) celle de créer une petite bricole. Envie de broderie avec un fil, comme on dessine avec une mine de crayon, pour un petit visage féminin. Voilà ! Et ensuite...

Parce que c'est l'hiver, qu'il fait froid, parce que la petite dame avait envie de sortir sous forme de broche, le free form s'est posé en couvre chef.

Chapeau !

aDSC07479aDSC07481aDSC07478

Je vais pouvoir affronter le froid avec elle...
Quelles aventures vais-je lui faire vivre ?

aDSC07480
 

Posté par Vero reve à 07:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 novembre 2016

Oh, je voudrais tant...

 Sol d'automne


ADSC07549

Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes 
Des jours heureux où nous étions amis. 
En ce temps-là la vie était plus belle, 
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui. 
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. 
Tu vois, je n'ai pas oublié... 
Chantait le grand Yves ! 


Pas de soleil brûlant aujourd'hui mais une belle couche de gel.
De quoi fouler un tapis de feuilles craquantes sous les pieds.
J'en ai ramassé une particulière : 

aDSC07515
aDSC07510

Je l'ai regardée, elle me plaisait.
Un peu feuille, un peu clé...

Elle ne finira pas dans un herbier
mais peut-être en collier :

aDSC07511
Ouvrira t'elle la porte de mon coeur ?...

aDSC07512

 Coton mercerisé, crochet n°1.5 pour du free form, laissant vagabonder l'imagination en bullion.

Posté par Vero reve à 19:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 novembre 2016

Une histoire, une image # 38 2016

Le lundi, c'est l'exercice d'écriture de Lakévio !

une image, un texte

Une image :

 john mckenzie_photo2 

John McKenzie

Un texte :

 « Mme Dupré ? Si je me souviens ? Oh lala oui, que je me souviens. Ça remonte à bien longtemps tout cela. »

La petite femme, percluse d’arthrose, se leva et d’un mouvement maladroit, dans cet espace étroit, bouscula le jeune homme assis à la table.

« Excusez-moi, jeune homme… Où ai-je mis ça ? » Elle retourna deux ou trois boîtes empilées sur le canapé avant de se pencher sur le côté. Au sol, d’un grand sac cabas, elle sortit, triomphante, une grosse boîte métallique dont l’illustration avait été, pour moitié, dévorée par la rouille.

« Je vais vous montrer : je dois avoir des photos. »

Il comprit que cet entretien allait durer plus longtemps que prévu. Il lui faudrait boire ce café dans une tasse à la propreté douteuse… Et peut-être même une seconde pour faire plaisir à son hôtesse qui s’était donné tant de mal à le lui préparer. Pourquoi était-ce tombé sur lui ?

Elle sortit une poignée de photos et les regardant une par une, elle en commentait certaines, souvenirs personnels. Parfois un sourire illuminait son visage aux yeux délavés. Il pensa qu’elle avait dû en voir des aventures dans le coin.

« Vous habitez depuis longtemps dans le quartier ? »

Elle éclata de rire : « Mais je suis née ici. J’ai juste changé d’appartement quand je me suis mariée, passant du 2 au 6. »

Reprenant les photos : « Tenez, c’est elle, là. Avec son mari devant l’épicerie. Ils étaient déjà âgés sur cette photo. Lui avait fait carrière dans une usine. Elle avait tenu l’épicerie, seule ; c’est elle qui tenait la maison. Disons qu’elle était la tête du couple. Et courageuse avec ça !

Je me souviens du monde dans l’épicerie : du matin au soir, ça défilait… C’était le temps où tout le monde faisait ses courses dans le petit commerce. Peu à peu, les gros magasins sont arrivés ; Mme Dupré est restée fidèle au poste mais, c’était dur, c’est sûr. Sa retraite à lui, permettait de boucler les fins de mois… Quelle femme ! Je l’aimais beaucoup. Elle était toute dévouée à ses clients, caressant les têtes des bambins accompagnant leurs mères en tablier ou manteau de fourrure… Ils n’ont pas eu d’enfant ; le grand regret de leur vie… Parfois, elle sortait distribuer des bonbons aux enfants passant devant la boutique, à la sortie des classes. 

Un matin, le volet de bois n’a pas été retiré de la vitrine. Elle était partie, avant lui… La suite ? Le pauvre vieux s’est laissé embobiner par une cliente, une grande blonde aguicheuse, encore jeune, qui a cru qu’il avait un magot sous le matelas… Elle ne l’a jamais trouvé…  Mais elle lui avait bien fait tourner la tête à ce pauvre innocent ! Avant de le laisser tomber. Il est mort, seul. » Elle ramassa les photos éparpillées devant elle.

«  Que voulez-vous savoir ? »

Il prit la tasse et but une gorgée pour réfléchir ; comment allait-il lui dire que Mme Dupré était soupçonnée d’avoir été impliquée dans un trafic d’enfants ?

 ©Véro des Rêves de Véro

D'autres interprétations de cette image sont à lire chez Lakévio

Posté par Vero reve à 07:37 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2016

Projet 52 semaines en photo # 48 2016

Le samedi, c'est le rendez-vous des Bottes rouges.

Thème de la semaine :

C'est un peu compliqué. (Ça sort de mon cerveau, c'est dire !)  Asseyez-vous.
Je vous présente le ciel tel qu'il était quand j'ai pris cette photo, voyant de façon évidente ce que je décris en dessous.

dans le ciel a

 Donc, ça c'est la photo brute.

J'ai été intriguée par la forme du  nuage ; en tournant la tête, vous pourrez voir...
Ne bougez pas : je vais plutôt tourner la photo.

Ma copie :

dans le ciel b

Qu'est-ce que vous en dites ?
J'agrandis un peu.

dans le ciel
Je ne sais pas vous, mais moi, j'y vois un visage fantomatique surmonté de celui d'enfant.

Troublant, non ?
Je suis la spécialiste du "t'as vu ce nuage ? Regarde, on dirait un cochon à tête de vache..." Ou " oh, un avion train ! " Ou autre bizarrerie.

N'empêche mon petit coeur de cet été, il était beau, non ?  

coeur nuage gros juin

 D'autres cieux sont à découvrir chez Carole.

EDIT : merci Anypat pour le nom de ce phénomène !

Une paréidolie est une sorte d'illusion d'optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale.

Posté par Vero reve à 07:46 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2016

Mets tes mitaines !

Il fait froid, il fait gris.
Il faut que ça change !

Envie de chaleur et de couleurs.

Crochet n° 3.5 et fins de pelotes (certains tours ont été démontés pour manque de fil) crochetées en point XOXO

Place aux merveilles (Attention, ça pique les yeux !)

DSC07450DSC07451DSC07453

DSC07450terDSC07456DSC07453bisaDSC07460
Bandes de côtes, fermées en rond. Point Xoxo (1 ml, 1ms)

Et pour sourire : vu hier.
Avec un reste de l'installation Champ de paix , en souvenir de la Bataille de la Somme, dans l'arbre [Champs de paix est une installation artistique imaginée et conçue par Béatrice Saurel, composée de vêtements de récupération bleus et rouges noués sur des cordages.]

aDSC07428

Mimétisme dans une communion avec la nature ? Ou tenue de camouflage ?

Posté par Vero reve à 19:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,