Les Rêves de Véro...

21 juillet 2017

Sac à bouteille

Petit accessoire recyclage.

Au départ, ce devait être une étole. Le motif réalisé par l'assemblage de ces carrés crochet me plaisait. Mais au bout de quelques grannys, j'ai eu un doute sur l'ouvrage : est-ce que je porterai une telle étole ? Bof.

L'assemblage rectangulaire fut mis de coté en vue d'un recyclage futur.

Puis une idée. Un fond crocheté en rond, quelques coutures et une longue anse pour porter l'objet en bandouillère.

aDSC09096

aDSC09098aDSC09101

aDSC09111

Parfait pour des bouteilles de 50cl mais aussi de 75cl comme sur la photo. Me voilà prête pour les randonnées, les mains libres pour prendre les photos.

En revanche, impossible de remettre la main sur le modèle d'origine, hélas !

 

Posté par Vero reve à 13:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 juillet 2017

Une image, une histoire # 26 2017

 Le rendez-vous de Lakévio !

une image, un texte

 Une image :

Lin Fealing - Judy watercolors

Aquarelle de Lin Fealing 

Un texte :

-   Tu es radieuse. Tu respires le bonheur.

-   Merci. Oui, je suis heureuse.

-   Il faut dire qu’ils sont beaux nos petits-enfants.

Il a raison, nos enfants et nos petits enfants sont très beaux. Je ne me lasse pas de les regarder ;  quand je ne suis pas en leur présence, les photos de ma table de nuit m’accompagnent. Que serai-je sans eux ?

-   Tu te rappelles quand les enfants étaient petits ; les vacances au bord de la mer. Emilie et son petit seau d’eau qu’elle apportait à ses frères et sœur pour participer à la construction du château de sable.

-   Oh oui, je m’en souviens.

-   C’est si loin ; c’était le bonheur.

Anne ne répondit rien. Oui, c’était le bonheur.  Le bonheur d’avant. Celui du premier amour, le plus beau. Celui pour lequel on est prêt à tout, celui que l’on croit éternel. Ce bonheur, c’était celui d’avant. Avant qu’il ne partit pour une compagne plus jeune. Un matin, Pierre lui avait annoncé qu’il avait rencontré une autre femme et qu’il allait refaire sa vie avec elle, laissant son épouse désemparée, seule avec les enfants.

Il venait de se séparer de sa compagne (ou plutôt, elle était partie) et c’est donc seul qu’il était venu à  l’anniversaire des trente ans de leur cadette. C’était bien ainsi. De toute façon, Anne s’en souciait peu maintenant. Il y a bien longtemps qu’elle avait tourné la page. Après les pleurs, la déchirure, elle avait su faire bonne figure en public jusqu’à être enfin totalement guérie et retrouver la sérénité.

Alors, elle était heureuse aujourd’hui, au milieu des siens, vraiment décidée à croquer la vie à pleine dent. La table avait été dressée dans le jardin. Les enfants couraient dans les parterres de fleurs mais qu’importe ! Ils étaient si heureux…

-   Dis, je pensais… Nous pourrions reformer une belle famille.

Elle fut surprise de cette proposition mais n’en montra rien. Elle se contenta de poser sa main sur son bras :

-   Chut ! Ne dis rien, Pierre. Attends de voir tout à l’heure…

Quand vint le moment de découper du gâteau, elle se leva. Elle partagea le dessert, sous les rires et sourires. Puis elle proposa de porter un toast à « cette si belle journée » :

-   Mes enfants, mes petits- enfants. Je suis très heureuse de fêter cet anniversaire en famille. De nous voir tous réunis aujourd’hui est une très belle chose. Je garderai le souvenir de cette fête exceptionnelle.

Elle regarda son ex-mari dans un sourire. Il avait vieilli mais il gardait un charme fou. Elle retrouvait les traits qui l’avaient séduite, il y a bien longtemps. C’est drôle comment on reconnait l’autre même après une absence de plusieurs années. C’est comme s’ils s’étaient séparés la semaine dernière. Elle le regarda une seconde qui lui parut une éternité. Une seconde pour prendre la décision définitive. Quand elle fut certaine, elle reprit la parole :

-   J’ai quelque chose à vous annoncer : j’ai retrouvé l’amour. Je pensais que ce n’était plus pour moi, que c’était réservé aux jeunes gens… Mais, en cet instant, je suis si certaine de l’éprouver à nouveau que je veux partager cela avec vous.

Tout le monde la regarda avec surprise et joie. Elle était radieuse effectivement, cela n’avait échappé à personne.

-   Il s’appelle Jean.

 ©Véro des Rêves de Véro

D'autres versions sont à lire chez Lakévio : clic

Posté par Vero reve à 09:10 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2017

Projet 52 semaines en photo # 29 2017

 Le rendez-vous des Bottes rouges !

 Thème de la semaine :

Ma copie :

 profil c

 

Qu'est ce que je ne ferais pas pour le Projet 52 ! J'ai traqué cet après midi, le soleil pour pouvoir figer mon profil en ombre. J'ai mis mon chapeau car le docteur dit qu'il faut que j'en porte un pour travailler... à moins qu'il n'ait dit que je travaillais du chapeau ! Je ne sais plus bien...

Toujours est-il : quel choc ! Je ne me vois jamais sous cet angle, et j'avoue que je suis surprise de ce que l'appareil m'a montré. C'est à moi ça ? Je suis comme ça ?... Peut-on changer son profil ailleurs que sur Profilbook ? Ou sur Copains d'antan ?...

Je me résigne : on fera avec. Et puis je ne suis pas prête de le voir à nouveau, alors...tant pis pour vous !

D'autres profils sont à voir chez Carole, des Bottes Rouges : clic

Posté par Vero reve à 21:58 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Projet 52 semaines en photo # 28 2017

 Le rendez-vous des Bottes rouges !

 

Thème de la semaine :

Ma copie :

 dolce vita a

Silence la semaine dernière pour le projet 52 ; non je n'étais pas tombée dans les pommes. Manque d'inspiration. Manque de temps.

Mais le projet ne compte pas pour des prunes et aujourd'hui, j'ai eu la révélation : la dolce vita, c'est cueillir les fruits mûrs du jour et déguster ceux du mois derniers, conservés au sirop. Petite gourmandise dominicale sous le soleil enfin présent.

Rendez-vous dans un mois pour voir la transformation des prunes et mirabelles... à moins qu'elles ne soient mangées telles que.

Les autres "dolce vita" sont à voir dans les Bottes Rouges : clic. 

Posté par Vero reve à 21:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2017

Une image, une histoire # 25 2017

Le rendez-vous de Lakévio !

une image, un texte

Une image

red shoes helena renwick

Helena Renwick

Un texte :

Pas mal du tout. Elle me plait énormément celle-ci. Je sens que je lui plais aussi ; oui, regarde-moi bien, regarde-moi sous toutes les coutures : j’aime !... Zut ! Elle s’éloigne déjà ; dommage, je suis certaine qu’on se serait bien entendu.

Elle est bien pressée celle-ci. Une femme chef d’entreprise ? Je n’ai jamais envisagé cette vie-là mais après tout, pourquoi pas ? J’apporterais une pointe de fantaisie dans sa vie. Nous voyagerions en première classe à travers le monde entier. Nous assisterions à des soirées de gala ou de bienfaisance… Elle s’éloigne…

Non pas celle-ci : elle a tout de la fille de mauvaise vie. Ah non, je mérite mieux que d’être de toutes les parties de jambes en l’air ! Ce n’est pas parce que je suis rouge passion ; je ne veux pas battre le pavé des rues avec elle... Vite, un petit courant d’air que je tombe de la vitrine et de sa vue… Ouf, elle part…

Oh celle-là ! La classe. Une véritable fashion addicte : je ne peux que lui taper dans l’œil. Ce que j’aimerais lui appartenir toute entière… On ferait tous les salons ensemble ; je serais souvent de sortie dans les endroits les plus en vue, avec le gratin de la mode, la vie rêvée : vernissage en tous genres, les restaurants, les voyages. Oui, et de retour à la maison, je serais rangée avec mes comparses… et concurrentes. Et puis, très vite je serais oubliée, abandonnée… Peut-être même reléguée au « bon achat ». Non, je ne veux pas de cette vie-là.

Tiens, elle me regarde bizarrement. Elle a la tête de quelqu’un qui n’a pas l’habitude de regarder des vitrines comme celle-ci. Intéressant : je pourrais être un coup de cœur, une folie mais je serais assurée d’avoir une vie chouchoutée, d’être adulée très longtemps. Achète moi, achète moi : je suis la paire de chaussures de tes rêves… Elle entre : chouette !

On dit « trouver chaussure à son pied ». Et pourquoi une paire de chaussures ne chercherait-elle pas ses pieds   ? 

©Véro des Rêves de Véro

D'autres versions sont à lire chez Lakévio : clic

Posté par Vero reve à 21:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,