Le rendez-vous de Lakévio !

une image, un texte

Une image

red shoes helena renwick

Helena Renwick

Un texte :

Pas mal du tout. Elle me plait énormément celle-ci. Je sens que je lui plais aussi ; oui, regarde-moi bien, regarde-moi sous toutes les coutures : j’aime !... Zut ! Elle s’éloigne déjà ; dommage, je suis certaine qu’on se serait bien entendu.

Elle est bien pressée celle-ci. Une femme chef d’entreprise ? Je n’ai jamais envisagé cette vie-là mais après tout, pourquoi pas ? J’apporterais une pointe de fantaisie dans sa vie. Nous voyagerions en première classe à travers le monde entier. Nous assisterions à des soirées de gala ou de bienfaisance… Elle s’éloigne…

Non pas celle-ci : elle a tout de la fille de mauvaise vie. Ah non, je mérite mieux que d’être de toutes les parties de jambes en l’air ! Ce n’est pas parce que je suis rouge passion ; je ne veux pas battre le pavé des rues avec elle... Vite, un petit courant d’air que je tombe de la vitrine et de sa vue… Ouf, elle part…

Oh celle-là ! La classe. Une véritable fashion addicte : je ne peux que lui taper dans l’œil. Ce que j’aimerais lui appartenir toute entière… On ferait tous les salons ensemble ; je serais souvent de sortie dans les endroits les plus en vue, avec le gratin de la mode, la vie rêvée : vernissage en tous genres, les restaurants, les voyages. Oui, et de retour à la maison, je serais rangée avec mes comparses… et concurrentes. Et puis, très vite je serais oubliée, abandonnée… Peut-être même reléguée au « bon achat ». Non, je ne veux pas de cette vie-là.

Tiens, elle me regarde bizarrement. Elle a la tête de quelqu’un qui n’a pas l’habitude de regarder des vitrines comme celle-ci. Intéressant : je pourrais être un coup de cœur, une folie mais je serais assurée d’avoir une vie chouchoutée, d’être adulée très longtemps. Achète moi, achète moi : je suis la paire de chaussures de tes rêves… Elle entre : chouette !

On dit « trouver chaussure à son pied ». Et pourquoi une paire de chaussures ne chercherait-elle pas ses pieds   ? 

©Véro des Rêves de Véro

D'autres versions sont à lire chez Lakévio : clic