Le rendez-vous de Lakévio !

une image, un texte

 Une image :

Aldo Balding-www

Aldo Balding

Un texte :

N’insiste pas ! C’est décidé : je pars.

J’ai envoyé ma lettre de démission. Ils la recevront après-demain. Il n’y a pas de raison qu’ils me la refusent. J’ai reçu des propositions de la concurrence et je crois que cela vient à point. Je terminerai les dossiers en cours, sois en rassuré. Je sais : nous formions une bonne équipe. Nous avons fait du bon boulot. Mais je ne suis pas inquiète ; tu auras un nouveau collaborateur et je ne doute pas que vous vous en sortiez bien car tu sais manager les autres.

Oui notre histoire d’amour a été merveilleuse mais c’est du passé. Non, il n’y a rien que tu puisses faire pour me retenir. Pas même quitter ta femme ! Je l’ai attendu si longtemps, en vain. Les promesses, les attentes auprès du téléphone, les cadeaux  pour te faire pardonner, tout cela c’est fini. Je tourne la page. Et je me sens bien.

Si j’ai rencontré quelqu’un ? Tu as donc remarqué que ces derniers temps j’avais changé. Et tu n’as rien dit.

Oui, j’ai rencontré une personne et tout porte à croire que ce sera le véritable amour de ma vie. Nous faisons déjà des projets et parlons même d’un bébé. Je ne pensais pas que l’amour frapperait à ma porte ainsi.

Au début, j’en ai été très troublée ; je ne pensais pas que je pouvais ressentir de tels sentiments pour une femme. Mais c’est maintenant une évidence : j’aime cette femme comme je n’ai jamais aimé.

Quoi ? Tu n’en reviens pas ? Ton orgueil de mâle en prend un coup ? Le grand séducteur a emballé une femme à femmes ; tu as aimé une gouine. M’as-tu aimée en fait ?  Pauvre type ; tu es pitoyable ! 

C’est bien que notre histoire prenne fin maintenant parce que je vais vraiment finir par te haïr !

©Véro des Rêves de Véro

D'autres versions chez Lakévio : clic