Petit reportage sur une expérience lainière. J'ai eu l'occasion de récupérer une toison de mouton.

laine 1
Un bon lavage pour retirer le suint et le plus gros des saletés.
(Si vous habitez en appartement, abandonnez l'idée de traiter la toison vous-même : soit, vous pourriez la laver dans une baignoire, pas de souci.
Mais la laine humide est très odorante, et il faut un grand espace ensoleillé pour le séchage).
laine 2
Séchage au soleil (il y a quelques semaines, parce que là, le soleil, ce n'est plus d'actualité !)laine 3
Ensuite, cardage de la laine avec ce que j'ai trouvé : à savoir, deux cardes à chien de petite taille.
(Ici, c'est la campagne ; je suis déjà très contente d'avoir trouvé ces deux-là... les deux dernières du rayon.)
DSC02359DSC02363
Avant le cardage, avec des brins d'herbes à gauche et après, à droite.
 DSC02368
Confection d'un fuseau maison (à améliorer ; je n'ose même pas le photographier en l'état mais je peux le décrire : une aiguille à tricoter sur laquelle j'ai disposé un couvercle de bocal que j'ai percé à cet effet, et un bouchon de liège au dessous pour maintenir. Ça, il faut absolument que je me penche sur la question.)
Premier fil.
DSC02355DSC02343
Essai de crochet avec ce premier fil. (Oh, c'est moi qui ai fait ça ! Je n'en reviens pas !...)
aDSC02353
A part la tonte (je ne serais pas contre le fait d'essayer, remarquez...pauvre mouton !), j'ai traité la matière de A à Z.
Il va falloir m'entraîner pour confectionner un fil régulier à coup sûr.
aDSC02348

 Il n'y a plus qu'à continuer le cardage et le filage. (Bah oui, il n'y a plus qu'à !)

DSC02370
Je suis preneuse de (bons) conseils : n'hésitez surtout pas !