Le rendez-vous de Lakévio !

 logo une histoire, une image

 

Oui, je sais ; je n'ai pas fait l'image n°7 de la semaine dernière mais vous pourrez la lire demain.

 Une image :

roselyne farail 4

 Roselyne Farail 

 "La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide".  Aragon en a fait tout un roman. Et vous, saurez-vous en faire... toute une histoire ?...

 un texte :

La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Il ne put s’empêcher de penser que la nature ne l’avait pas gâtée… Vraiment pas ! En fait, il se l’était imaginée bien différente. Plus… enfin moins… Il est vrai qu’il n’avait jamais entendu que sa voix et encore, à travers le filtre ; et elle ne ressemblait pas à celle qui en cet instant prononça son prénom. Ce fut furtif car aussitôt après l’avoir énoncé, elle se mit à pleurer. Etait-elle déçue, elle aussi ? Aurélien constatait que cette femme au visage rouge, aux traits tirés était bien loin de l’image qu’il s’était forgée. Il était perplexe. Ne sachant que faire, il se mit à crier à plein poumons.

Bérénice tenta de le calmer. Très vite, on les arracha l’un à l’autre. Elle passa sa main dans sa nuque, remonta la blouse bleue et se laissa tomber sur le lit. L’accouchement était une épreuve dont elle n’avait pas soupçonné qu’elle serait aussi violente. Mais elle éprouva un intense sentiment de bonheur. A cet instant, elle savait que la venur d’Aurélien dans sa vie était une chance inestimable.

D'autres versions sont à lire chez Lakévio : clic